lundi 2 janvier 2017

Harry Potter et l'enfant maudit - JK Rowling, John Tiffany et Jack Thorne


Titre VO : Harry Potter and the Cursed Child
Titre VF : Harry Potter et l'enfant maudit
Auteur : JK Rowling, John Tiffany & Jack Thorne
Sortie : le 14 octobre (chez Gallimard Jeunesse)
Pages : 341

Résumé
Être Harry Potter n'a jamais été facile et ne l'est pas davantage depuis qu'il est un employé surmené du ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus Severus, doit lutter avec le poids d'un héritage familial dont il n'a jamais voulu. Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

Mon avis
Je dois avouer que je suis un peu partagée. J'ai aimé cette lecture, et en même temps, il y a pas mal de choses qui m'ont fait tilter.

Pour commencer par le négatif et finir ensuite sur une bonne note, je trouve que ce roman ne ressemble pas à une suite mais à une fanfiction. Et qui plus est, à une fanfiction remplie de clichés vus dans des fanfictions réelles. Je ne peux pas trop citer d'exemples pour ne pas spoiler, mais on voit que certains événements sont des prétextes pour faire du fan service, quitte à ce que soit parfois un peu ridicule et what the fuck. À certains moments, ce livre ressemble à un mix de ce qu'on peut trouver régulièrement dans des fanfictions sur le net. Et ça m'a un peu dérangé.

L'autre point qui m'a dérangé, ce sont les personnages de Harry et Albus. Ils sont tous les deux insupportables (pour le coup, tel père tel fils). Il est vrai qu'il arrivait à Harry de se plaindre dans les livres, mais c'était un gamin qui vivait de dures épreuves, et qui a tout de même eu une vie de merde pendant 11 années. Et il n'était pas insupportable comme l'est Albus, ni aussi stupide. Dans ce livre, il n'y en a pas un pour rattraper l'autre.


Enfin, il y a le personnage de Ron, réduit uniquement à son humour lourd. Alors qu'il n'est pas censé être QUE ça.

Pour en venir au positif, on retrouve tout de même l'univers d'Harry Potter, avec toute sa magie, le trio de choc, et une Ginny un peu moins effacée que dans les romans. Il y a une vraie intrigue qui se forme en dehors des jérémiades d'Albus, et j'avoue que l'histoire est intrigante peu à peu. J'ai également beaucoup aimé l'amitié qui se forme entre Albus et Scorpius. Elle peut être touchante, attendrissante, et amusante. Scorpius est certainement le personnage que j'ai préféré de tout le livre. Il est gentil, adorable, réfléchi, il répare les conneries d'Albus sans se plaindre, bref, heureusement qu'il est là. La fin m'a particulièrement happée, j'avoue que je ne m'attendais pas à certains rebondissements, et que j'ai dévoré les dernières pages. Je pense que c'est vraiment dans la dernière partie du livre que j'ai entièrement retrouvé l'esprit de la saga Harry Potter.

En conclusion, cette lecture a été agréable, j'ai pris plaisir à retrouver l'univers d'Harry Potter et ses personnages, et la fin est particulièrement prenante. Toutefois, je n'arrive pas à le considérer comme une suite, certains clichés m'ont dérangée, et Harry et Albus (surtout Albus) sont des têtes-à-claques. Ce n'est pas une déception, j'ai bien aimé, mais j'espérais plus.


Infos
• Il s'agit de la « suite », en pièce de théâtre de la saga « Harry Potter » de JK Rowling, 19 ans plus tard.

Prix
Grand format : 21€

2 commentaires:

  1. Malgré que j'adore Harry Potter, ce "8e tome" ne me tente vraiment pas ! Personnellement, la fin du 7 me convient parfaitement et je n'ai pas tellement envie de lire une fanfiction, je dois le dire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'hésitais aussi, mais comme c'est Harry Potter, j'étais quand même curieuse ^^. Ça reste sympathique, mais c'est pas au niveau de la saga.

      Supprimer