vendredi 23 septembre 2016

Pamphlet contre un vampire - Sophie Jomain


Titre : Pamphlet contre un vampire
Auteur : Sophie Jomain
Sortie : le 21 septembre 2015
Pages : 432

Résumé
« S'il y a bien un truc qui m'agace, ce sont les romans à l'eau de rose sauce vampire. Mais qu'ont-elles, à la fin, ces amoureuses de Dracula d'opérette ? Ça ne tourne vraiment pas rond chez elles et ça commence à bien faire ; il est grand temps de rétablir la vérité : les vampires n'existent pas. Comment ça, « et s'ils existent ? » Eh bien, s'ils existent, je vais m'occuper de leur refaire le portrait, ça changera ! Je vais jeter sur mon blog un pamphlet ; un pamphlet contre les vampires. Et si, par le plus grand des hasards, un certain Hugo Rivoire, un garçon aussi mignon qu'effrayant décide de me faire fermer mon clapet, il trouvera à qui parler ! Parfaitement ! Sauf que mon petit doigt me dit que je risque de le regretter... »

Mon avis
En m'attaquant à ce livre, je m'attendais à une lecture rafraîchissante, drôle, pas prise de tête, pile-poil ce qui me fallait après une grande déception. Et à ma grande joie, ça a été tout à fait le cas !

J'ai adoré cette histoire du début à la fin. L'héroïne, Satine (un clin d’œil appréciable au film Moulin Rouge) est une éternelle râleuse. C'est une chose qui aurait pu m'agacer, mais elle assume tellement son côté râleuse et sa mauvaise foi, que ça ne m'a pas dérangé. Au contraire, c'est un trait chez elle que j'ai adoré, et qui m'a fait rire plusieurs fois. Elle est également hyper bornée, néanmoins pour le coup, j'ai trouvé qu'elle avait raison de vouloir rester sur ses positions, surtout concernant son pamphlet au début du livre (sans doute qu'en tant que fille têtue, je la comprends très bien). En effet, certains personnages vont faire pression sur elle pour qu'elle retire son pamphlet, alors que c'était au départ plutôt innocent. Leur réaction paraît alors totalement disproportionnée, et j'ai trouvé drôle de les voir s'exciter pour si peu. 


Toutefois, Satine n'est pas stupide non plus, et même si elle râle souvent, elle sait admettre ses torts. J'ai beaucoup aimé son personnage car elle a un sale caractère, mais peut aussi être tendre. Par contre, j'ai trouvé un peu dérangeant son obsession de la minceur. C'est certes lié au monde de la danse, sauf que c'est tout de même présenté comme étant normal. À un moment donné, elle mange assez peu et idem, ça paraît normal.

En ce qui concerne les autres personnages, sur lesquels je ne vais pas autant m'attarder, j'ai beaucoup aimé Hugo et Carla. Hugo est têtu (oui tout le monde est têtu dans ce livre), tout en étant bienveillant. Il a également le sens de l'humour, et j'ai ri à plusieurs reprises lors de ses dialogues avec Satine. Ces deux-là font vraiment la paire. Quant à Carla, sa naïveté est un peu agaçante, et ça la rend pourtant aussi attachante. La mère de Satine est également plutôt chouette. J'adore voir des mères si compréhensives dans les livres, et qui ont une telle foi en leur enfant.


Pour ce qui est de l'histoire, la 1ere partie du livre est centrée sur le pamphlet. Et quand on commence à tourner en rond, il se passe de nouvelles choses et le récit évolue. J'ai trouvé que la 2e partie était un peu plus conventionnelle, tout en restant intéressante. On voit évoluer la pensée de Satine, sa relation avec Hugo, on apprend de nouvelles choses, on rit, on s'inquiète pour les personnages, on s'attendrit etc. En résumé, je ne me suis pas ennuyée. Il y a des rebondissements, spécialement vers la fin du livre (je peux vous dire que j'ai ragé de frustration car je voulais tout savoir tout de suite, et j'avais envie de frapper des personnages). J'aurais toutefois aimé une fin un petit peu plus longue pour terminer ce roman en beauté.

En conclusion, j'ai adoré cette lecture drôle et légère, qui était bienvenue et qui m'a évité de tomber dans la panne de lecture. L'histoire de Satine m'a happée du début à la fin, et j'ai apprécié le style de Sophie Jomain, que je voulais découvrir depuis un moment déjà. Ce livre est à la limite du coup de cœur, et je suis d'autant plus contente d'avoir le 1er tome de « Felicity Atcock » de cette auteure dans ma PAL, car je compte bien ne pas m'arrêter à ce roman.


Infos
• Il s'agit d'un one-shot

Prix
Grand format : 18,50€

3 commentaires:

  1. Ce livre à l'air pas mal et en plus j'ai très envie de découvrir Sophie Jomain. Mais je vais peut-être commencé par Les étoiles de Noss Head... A voir ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas lu Les étoiles de Noss Head, donc je ne sais pas ce qui est le mieux. Celui-ci a le mérite d'être un one-shot, ça peut être bien pour découvrir un nouvel auteur, mais ça dépend des gens ^^.

      Supprimer