dimanche 31 juillet 2016

L'étrange vie de Nobody Owens - Neil Gaiman


Titre VO : The Graveyard Book
Titre VF : L'étrange vie de Nobody Owens
Auteur : Neil Gaiman
Sortie : le 4 mars 2009 (chez Albin Michel Wiz)
Pages : 310

Résumé
Nobody Owens est un petit garçon parfaitement normal. Ou plutôt il serait parfaitement normal s'il n'avait pas grandi dans un cimetière, élevé par un couple de fantômes, protégé par Silas, un être étrange ni vivant ni mort, et ami intime d'une sorcière brûlée vive autrefois. Mais quelqu'un va attirer Nobody au-delà de l'enceinte protectrice du cimetière : le meurtrier qui cherche à l'éliminer depuis qu'il est bébé.
Si tu savais, Nobody, comme le monde des vivants est dangereux...

Mon avis
Je voulais découvrir un livre de Neil Gaiman depuis longtemps maintenant, et c'est enfin chose faite. Finalement, je suis assez satisfaite de cette découverte.
On suit Nobody, un jeune garçon dont la famille a été tuée lorsqu'il était bébé. À partir de là, il va se retrouver dans un cimetière, dans lequel il va grandir. Mais il n'est pas hors de danger pour autant.

On fait la connaissance de Nobody (dit Bod) dès le moment où il atterrit au cimetière, et à partir de là, on le voit grandir au fil du temps. Ce roman peut s'apparenter à un roman d'apprentissage, puisqu'on assiste à l'évolution de Bod d'années en années, de l'enfance à l'adolescence. Toutefois, bien que j'ai trouvé intéressant de suivre son évolution, il y a quand même quelque chose qui a péché là-dedans. C'est que Bod est mature bien trop tôt. 


Qu'il soit un peu en avance pour son âge est une chose, mais à 4-5 ans, je l'ai trouvé beaucoup trop mature, si bien qu'il n'y a que vers l'âge de 10 ans que j'ai vraiment réussi à bien imaginer Bod. Parce qu'avant, il parlait d'une telle façon qu'il était impossible pour moi de me dire que c'était un petit garçon. En dehors de ça, c'est tout de même un personnage que j'ai apprécié, et auquel je me suis attachée.

Du côté des autres personnages, de manière générale ils m'ont bien plu, ils ont tous un rôle dans l'apprentissage de Bod. Il y a tout de même quelque chose concernant Silas et Miss Lupescu vers la fin, que j'ai trouvé un peu mal traité et vite expédié. C'est dommage, car j'aurais aimé en savoir un peu plus sur ces personnages. Ou alors, l'auteur n'aurait pas du en parler pour éviter la frustration. J'ai bien aimé le méchant de l'histoire, le Jack, car il apporte une atmosphère vraiment angoissante dans le récit. Il y a des aspects sombres à certains moments, mais le Jack était le plus flippant selon moi.


Il y avait aussi quelques longueurs, mais je me suis tout de même vite prise à l'histoire. J'ai immédiatement beaucoup aimé le style de l'auteur, qui est fluide et en même temps assez poétique. J'ai pris plaisir à suivre Bod et chacune de ses aventures, j'ai aimé en apprendre plus sur « le monde des morts », faire la connaissance de nouveaux personnages, je me suis interrogée sur la manière dont Bod allait se sortir de telle situation. Bref, globalement, j'ai énormément apprécié l'histoire, malgré quelques couacs.

En conclusion, j'ai passé un très bon moment. J'aurais sans doute encore plus apprécié ma lecture si Bod n'avait pas été beaucoup trop en avance pour son âge et sans les quelques longueurs. Les illustrations sont également assez sympathiques, mais je ne sais pas si elles sont dans la version poche (EDIT : quelqu'un m'a murmuré à l'oreille que les illustrations étaient dans la version poche également). En tout cas, ça ne sera pas mon dernier Neil Gaiman.


Infos
• Il s'agit d'un one-shot

Prix
Grand format : 13,90€
Format poche : 6,90€

2 commentaires:

  1. Je ne suis pas sûr de le lire. En fait, l'idée de base ne me tente pas vraiment ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut voir ^^. Après, je l'ai emprunté à la médiathèque, donc je n'aurais pas eu de regrets si j'avais été déçue.

      Supprimer