dimanche 22 mai 2016

Juste une ombre - Karine Giebel


Titre : Juste une ombre
Auteur : Karine Giebel
Sortie : le 7 mai 2013 (chez Pocket)
Pages : 606

Résumé
D'abord, c'est une silhouette, un soir, dans la rue... Une face-à-face avec la mort.
Ensuite, c'est une présence. Le jour : à tous les carrefours. La nuit : à ton chevet. Impossible à saisir, à expliquer, à prouver.
Bientôt, une obsession. Qui ruine ta carrière, te sépare de tes amis, de ton amant. Te rend folle. Et seule.
Juste une ombre. Qui s'étend sur ta vie et s'en empare à jamais.
Tu lui appartiens, il est déjà trop tard...

Mon avis
J'avais entendu beaucoup de bien de Karine Giebel, notamment grâce à Margaud Liseuse, et j'avais donc super hâte de découvrir cet écrivain. Je n'ai pas été déçue !

J'ai tout de suite apprécié le style de Karine Giebel. Je l'ai trouvé fluide et prenant, si bien que le début, même s'il mettait tout en place, ne m'a pas paru tellement long. Petit à petit, la tension monte, et je me suis retrouvée complètement prise par l'histoire. L'atmosphère se fait de plus en plus oppressante, et plus c'était oppressant, plus j'étais stressée moi aussi. Je vous avoue que pendant deux nuits, juste après ma lecture, je n'étais pas très tranquille. C'est le genre de roman qui peut vite rendre paranoïaque (mais rassurez-vous, je m'en suis remise).


Pour ce qui est de l'histoire, j'ai été intriguée du début à la fin. J'avais envie de savoir qui était le coupable, comment les personnages pouvaient s'en sortir, et surtout comment ça allait se finir. Ce qui m'a un peu gênée, c'est que finalement, j'ai deviné le coupable assez rapidement. J'avais de forts soupçons sur lui, et quand il s'est avéré que c'était lui, j'ai été légèrement déçue, comme si on avait prévu de me faire une surprise, mais qu'on m'avait révélé avant de quoi il s'agissait. Toutefois, il n'en était pas moins intéressant pour autant, j'avais très envie de savoir ses motivations. De plus, c'est un personnage dont on voit le visage très tardivement, et qui est perpétuellement présent par son ombre. On le voit à quelques reprises, mais son ombre plane constamment. Et j'avais également prédit une partie de l'épilogue. Mais là pour le coup, j'en étais plutôt contente. La fin est ouverte, et elle m'a plutôt plu, alors que d'ordinaire je n'aime pas du tout les fins ouvertes. En dehors de ça, je ne m'attendais pas du tout à la fin. La tension atteint son paroxysme, et là franchement, je n'avais rien vu venir. Je peux vous dire qu'à ce moment-là, je les ai dévorés les pages !

Puis il y a les personnages. L'héroïne, Cloé, est assez insupportable. Elle prend tout le temps les autres de haut, et même si l'auteur veut nous rappeler constamment qu'elle se cache derrière une carapace, pour moi ça reste une sacré garce. Par moments, oui elle se cache en étant dure avec les autres, et on comprend son état d'esprit. Je l'ai même approuvé parfois lorsqu'elle se mettait en colère. Mais il y a aussi des moments où elle prend plaisir à rabaisser les autres.


Ce qui fait que tout au long du roman, clairement, j'avais bien envie qu'on la descende de son piédestal. Toutefois, si je ne me suis pas attachée à elle, j'ai quand même éprouvé de la compassion pour elle. Elle a beau ne pas être sympathique, ce qu'elle vit est affreux, et si elle méritait sans doute de se faire remettre à sa place, elle ne méritait pas non plus quelque chose d'aussi cruel. Sans compter que son côté vulnérable la rend touchante par moments, et elle a malgré tout une force assez admirable. Une décision qu'elle prend m'a tout de même un peu dérangé, car elle n'était absolument pas réfléchie, et surtout, son raisonnement était assez illogique de mon point de vue. Ensuite, il y a Alexandre. J'ai trouvé que c'était un personnage plutôt attachant, car même s'il a une carapace, tout comme Cloé, ce qu'il y a derrière n'est pas méchant. Même si j'ai trouvé que parfois il ne réfléchissait pas assez.

Enfin, une chose sur les personnages secondaires. Ils ont une certaine importance puisqu'ils participent inconsciemment à la solitude de Cloé. Mais je trouve ça énervant les gens qui ne laissent pas le bénéfice du doute. Dès le début ils sont convaincus que Cloé est paranoïaque, et ne se remettent strictement jamais en question, pas une seule fois ils envisagent l'idée d'avoir tort. Si ça avait été plus tard, à la limite, mais là c'est strictement dès le départ, avant même que les choses deviennent vraiment bizarres. Les personnages secondaires sont très frustrants. Sans parler de Bertrand qui est hautement détestable.

En conclusion, c'est un très bon thriller, à la limite du coup de cœur, qui aurait pu être encore meilleur si je n'avais pas deviné rapidement le coupable, et si l'héroïne avait été un peu plus supportable. Ça ne sera certainement pas mon dernier Karine Giebel !


Infos
• Il s'agit d'un one-shot

Prix
• Grand format : 20€
Format poche : 8€

6 commentaires:

  1. Récemment j'ai lu purgatoire des innocents de cette auteur que j'ai adore. Celui la me fais très envie aussi surtout aprs avoir vue ta chronique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement, pour ma prochaine lecture j'hésite pas mal entre "Purgatoire des innocents" et "Morsures de l'ombre". J'en suis ravie, malgré quelques défauts je l'ai trouvé vraiment super, donc n'hésite pas :D.

      Supprimer
  2. Un thriller qui est dans ma WL, j'ai hâte de le lire pour le coup merci pour ton avis ;)

    RépondreSupprimer
  3. C'est le seul de Giebel que j'ai lu pour le moment de l'auteure. J'ai bien aimé mais j'ai été un peu déçue car vu tout le bien qu'on en dit, je croyais atteindre un niveau de plus (adorer) :-/ J'ai détesté le personnage principal : j'avais envie de lui mettre des claques >< ; j'ai également trouvé le coupable et je déteste les fins ouvertes et celle-ci n'a pas dorogé à la règle ! Pourtant, j'ai aimé la tension mais à côté, j'ai eu quelques points très embêtants :( Je pense lire Purgatoire des innocents pour voir :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a quelques défauts oui, mais j'ai quand même passé un super moment qui supplante ces quelques défauts :D.
      C'est vrai que la fin est ouverte, mais je ne l'ai pas trouvé trop frustrante car elle laisse sous-entendre ce qui va possiblement se passer (j'aimerais être plus précise, mais je vais éviter de spoiler en commentaire tout de même xD).

      Supprimer