dimanche 17 avril 2016

Frankenstein ou le Prométhée moderne - Mary Shelley


Titre VO : Frankenstein or The Modern Prometheus
Titre VF : Frankenstein ou Le Prométhée moderne
Auteur : Mary W. Shelley
Pages : 345 (chez Le Livre de Poche)

Résumé
En expéditions vers le pôle Nord, Robert Walton adresse à sa sœur des lettres où il évoque l'étrange spectacle dont il vient d'être le témoin depuis son bateau : la découverte, sur un iceberg, d'un homme en perdition dans son traîneau. Invité à monter à bord, Victor Frankenstein raconte qu'il n'est venu s'aventurer ici que pour rattraper quelqu'un – qui n'est autre que la créature monstrueuse qu'il créa naguère, et qui s'est montrée redoutablement criminelle.

Mon avis
Je ne m'attendais pas à aimer autant cette lecture ! Ce livre traînait dans ma PAL depuis un moment, et je ne l'ai sorti que pour le challenge mystère du blog Frogzine. Finalement, je n'ai pas pu le finir à temps, mais je suis quand même très contente que ça m'ait permis de sortir ce superbe roman de ma PAL ! J'ai beau être étudiante en lettres, le lycée m'a pas mal dégoûtée des classiques, ce qui fait que j'ai toujours beaucoup d'appréhension à en lire. Et là, c'est très bien passé. Je commence à me demander si en fait je ne déteste pas les classiques que quand on me les impose.

Pour commencer, je pense que la plupart connaissent l'histoire de Victor Frankenstein : un scientifique qui crée une créature, et le regrette aussitôt (pour faire simple). Une créature qui ne s'appelle PAS Frankenstein au passage, j'ai entendu trop souvent dire « Frankenstein » pour nommer la créature. Tout d'abord, j'ai beaucoup aimé l'écriture. J'ai été happée par l'écriture très rapidement, et elle m'a permis de m’immiscer encore mieux dans l'histoire. Au début, Frankenstein nous raconte son histoire étapes par étapes. Ça aurait pu être ennuyeux, et pourtant ça m'a tout de suite intriguée. L'écriture est tellement fluide que lire était un vrai plaisir, même s'il ne se passait pas encore grand chose. 


Le début est tout de même assez explicatif, mais ça m'a rendu très curieuse, car j'avais envie de savoir comment Frankenstein en était arrivé à créer sa créature. Ce qui me fait venir au principal reproche du roman : l'étape de la création est quasiment inexistante. On voit Frankenstein travailler, mais LE moment où il réussit son entreprise se tient en à peine quelques lignes. Ça m'a un peu déçue de ne pas avoir plus de détails sur « l'arrivée » à la vie de la créature.

Toutefois, ce n'est pas le plus important dans le roman. C'est avant tout une histoire psychologique. Nous sommes plongés dans la psychologie du personnage principal, et dans celle de la créature. Et j'ai trouvé ça fascinant. Ce sont tous les deux des personnages plutôt complexes. La limite entre le bien et le mal est assez mince, si bien que parfois on se demande qui est le vrai monstre. Dès que Frankenstein donne la vie à sa créature, il en est horrifié, honteux, il la renie immédiatement. Au départ, je l'ai même trouvé antipathique, limite cruel avec sa créature. C'est un personnage qui a deux torts : avoir voulu jouer à Dieu en créant la vie, et ne pas assumer sa responsabilité envers sa créature. C'est surtout ce dernier point qui m'a faite tiquer, car il ne laisse aucune chance à sa créature, et pour moi, c'est en grande partie ça qui va causer la suite de l'histoire. C'est un peu méchant de dire ça, mais c'est vrai. Cependant, au fil de l'histoire, ça n'empêche pas d'avoir de la compassion pour lui. Il a certes eu des torts, mais il ne mérite pas non plus tout ce qu'il traverse. Quant à la créature, son cas est un peu spécial, c'est un personnage que l'on a envie de défendre, on comprend pourquoi il fait ce qu'il fait. Pourtant, ce qu'il fait est indéfendable. Quant aux autres personnages, globalement je les ai tous appréciés, spécialement Henry Clerval.

Je vais m'arrêter là, sinon je sens que je pourrais me mettre à résumer le livre, et ce n'est pas le but de mon avis. C'est une lecture que je conseille, elle est agréable grâce à la plume, suivre l'évolution des personnages est intéressant, et l'histoire, qui bouge plus par la suite, est prenante. Ce livre rejoint officiellement mon panthéon des coups de cœurs en littérature classique !



Infos
• Il s'agit d'un one-shot
• Ce livre a connu de nombreuses adaptations filmiques

Prix
• Format poche :
- 4,10€ chez Le Livre de Poche
- 4,80€ chez Folio SF
- 5,40€ chez Flammarion
- 4,30€ chez Pocket
- 8,50€ chez Folio Junior
- 5€ chez J'ai Lu

5 commentaires:

  1. Je dois dire que je ne suis pas du tout classique ! Seul les classiques anglais m'intéressent vraiment (et quelques autres mais très peu). Toutefois, je suis intriguée par celui-ci alors à voir :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça tombe bien c'est un classique anglais ;). Je t'avoue que j'ai aussi une préférence pour les classiques anglais. Disons qu'à ce jour, aucun d'entre eux ne m'a dégoûtée. Ce qui ne m'empêche pas d'avoir apprécié des classiques français.

      Supprimer
    2. Ah ? Je croyais que c'était un classique français ^^ Bref ! J'espère le découvrir un de ces jours, alors ;)

      Supprimer
  2. Un classique que j'ai très hâte dé découvrir ! En tout cas c'est une très belle chronique que tu lui as réservé ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup :). J'espère que ça te motivera à le lire ^^.

      Supprimer