mercredi 3 février 2016

Captive (1) : Les nuits de Shéhérazade - Renée Ahdieh


Titre VO : The Wrath and the Dawn
Titre VF : Captive #1 – Les nuits de Shéhérazade
Auteur : Renée Ahdieh
Sortie : le 30 septembre 2015 (chez Hachette Romans)
Pages : 432

Résumé
CHAQUE SOIR, le jeune calife du Khorassan prend une nouvelle épouse ; chaque matin, il la fait assassiner. Consciente du terrible sort qui l'attend, Shéhérazade se porte pourtant volontaire : elle est prête à tout pour venger les récentes épousées, et en particulier son amie d'enfance Shiva.
CHAQUE AUBE est une menace de mort mais la jeune fille échappe jour après jour à l'exécution en narrant des contes à rallonge au calife.
CHAQUE JOUR Shéhérazade tisse une stratégie pour tuer celui qui est désormais son époux. Mais ce qui se trame aussi, c'est l'amour qu'elle se met peu à peu à éprouver pour lui...

Mon avis
J'attendais énormément de ce roman. J'ai lu tellement d'avis qui vantaient notamment une très belle romance que je me suis dit que ça serait fait pour moi. Surtout que l'action du livre se situe dans un royaume d'Orient, ce qui change par rapport à mes lectures habituelles. Si j'ai passé un bon moment, je n'ai pas été aussi époustouflée que je pensais l'être.

Déjà, je pensais retrouver un peu plus l'ambiance des contes des Mille et une nuits à travers des contes justement. Je ne m'attendais pas forcément à ce que Shéhérazade raconte des histoires à chaque chapitre, mais j'ai trouvé que c'était un aspect que l'on ne voyait pas assez, uniquement dans la 1ere partie du roman, et j'aurais voulu qu'on retrouve l'importance de ces contes pendant tout le roman, même simplement par évocation. Enfin, c'est peut-être moi qui ait des attentes étranges aussi.

Ensuite, j'ai trouvé qu'il y avait pas mal de longueurs. L'auteure tarde à nous dire des choses, et ce qui devrait intriguer finit presque par être agaçant car on n'a rien à se mettre sous la dent, si ce n'est les interrogations de Shéhérazade. J'avais surtout cette impression que le récit n'avançait pas, que Shéhérazade passait son temps à s'interroger et à manigancer pendant une grande partie du roman sans agir.


Toutefois, j'ai beaucoup aimé ce personnage. C'est une héroïne forte qui n'a pas froid aux yeux, et qui ne se laisse pas faire. On se laisse facilement entraîner par ses pensées et elle est attachante. Quant aux personnages secondaires, je les ai bien appréciés aussi, même si je regrette qu'ils n'aient pas été plus approfondis, spécialement Jalal et Despina. Seul Tariq m'a agacée. Au départ il m'apparaissait sympathique, mais finalement il m'a l'air d'un personnage qui ne réfléchit que tous les 29 février. Enfin, concernant Khalid, le calife, c'est un peu difficile de donner un avis sans spoiler, mais quand on connaît le pourquoi du comment, on perçoit les choses différemment. En tout cas, c'est un personnage qui apparaît sympathique, ce qui nous fait nous interroger sur « pourquoi tuer ses femmes à l'aube ».

Pour l'histoire en elle-même, malgré les longueurs, j'ai aimé l'ambiance orientale. Le style est fluide, et la lecture est tout de même assez addictive. J'avais tellement envie de savoir pourquoi Khalid agissait ainsi que j'ai avancé rapidement dans ma lecture, d'où ma frustration en constatant qu'on n'avançait pas d'un iota avant longtemps. Dans la 2e partie du roman, il y a plus d'action, des manigances, et les choses commencent enfin à bouger un peu. Je ne peux pas m'empêcher d'avoir l'impression que l'auteure avait plein de cartes en main, mais qu'elle a décidé d'en jouer quasiment aucune. Comme si elle voulait tout garder pour la suite. Ce qui fait qu'on a des petites allusions dans ce tome-ci, mais on ne va pas plus loin. Si mon intuition est bonne, alors peut-être que la suite me satisfera car il y aura sûrement plus d'action. De plus, la fin donne très envie de vite lire la suite, car bien évidemment, on a un cliffangher. Mais je ne peux pas m'empêcher de me poser des questions, car ce n'est vraiment pas le genre d'histoire que je voyais durer au départ.

Pour finir la romance. Même si je n'ai pas été aussi subjuguée que j'aurais pensé l'être, cette romance était plutôt mignonne. J'ai tout de même eu l'impression que Shéhérazade succombait sur trois fois sur rien, si ce n'est une simple attirance physique. Je trouve que c'est dommage, car avec un peu plus d'approfondissements, cette romance aurait pu être vraiment époustouflante. Ce qui fait que c'est surtout Khalid qui m'a touchée, car ça me paraissait moins superficiel. C'est un personnage qui m'a énormément intriguée. En plus de ça, la romance participe à rendre le personnage attachant, et donc à nous intriguer encore plus à propos de son histoire.

En conclusion, malgré les défauts de cette lecture, j'ai passé un moment agréable. J'ai aimé l'univers, les personnages, et la romance, même si celle-ci est trop peu approfondie. Le principal défaut vient des longueurs.

 

Infos
• Il s'agit du 1er tome de la trilogie « Captive ».
Le 2e tome sort en VO le 3 mai 2016 sous le titre The Rose and the Dagger. Aucune date de sortie française n'a été indiquée pour le moment.

Prix
• Grand format : 18€

4 commentaires:

  1. Je ne suis pas vraiment tenté par cette histoire, malgré tous les bons avis ... !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est plutôt pas mal. Mais bon, il faut aimer quand même ^^.

      Supprimer
  2. Il me tente, mais j'ai un peu peur de l'aspect romance...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle ne m'a pas aussi subjugué que je l'aurais voulu, mais je l'ai trouvé quand même sympathique :).

      Supprimer