mercredi 2 septembre 2015

The Mortal Instruments (4) : La Cité des Anges Déchus - Cassandre Clare



Titre VO : The Mortal Instruments #4 : City of Fallen Angels
Titre VF : The Mortal Instruments #4 : La Cité des Anges Déchus
Auteur : Cassandra Clare
Sortie : 6 juillet 2013 (chez Pocket Jeunesse)
Pages : 507

Résumé
La guerre est terminée, Clary rentre à New York pour s'entraîner à devenir Chasseur d'Ombres. Mais les tensions se ravivent avec les Créatures Obscures, des Chasseurs d'Ombres sont assassinés...
Les deux camps se préparent à une nouvelle confrontation et se disputent Simon, un vampire aux nombreux pouvoirs. Ils ne reculeront devant rien. Au risque pour Clary de perdre tous ceux qu'elle aime... y compris Jace.

Mon avis (/!\ Il s'agit d'un tome 4, donc risque de spoil sur les 3 premiers tomes /!\)
Bizarrement, j'ai l'impression d'être l'une des rares personnes à ne pas être en adoration devant « The Mortal Instruments ». Alors oui, j'aime bien cette saga, mais pas avec le même enthousiasme que beaucoup de personnes.

Lorsque j'ai démarré le tome 4, ça faisait depuis longtemps que j'avais lu le 3e tome, et j'avoue avoir eu beaucoup de mal à faire appel à mes souvenirs (pour tout vous dire, je ne me souvenais même plus de l'existence de Max par exemple, donc tout de même). J'ai été obligée de relire certains passages du tome 3, car j'avais oublié des tas de choses, qui se trouvent être hyper importantes dans ce tome-ci.

Après quelques petits éclaircissements, j'ai réussi à me plonger dans ma lecture. J'ai retrouvé avec plaisir le monde des Chasseurs d'Ombres et des Créatures Obscures. C'est un univers que j'ai toujours aimé, et apprendre des choses nouvelles à propos de cet univers est toujours intéressant. Même si j'ai trouvé qu'il y avait quelques longueurs, j'ai été prise par les aventures des personnages, et j'avais toujours hâte d'en savoir plus, de voir ce qu'il allait arriver, de savoir pourquoi certaines choses se passaient etc... L'histoire était prenante et intrigante. L'action est au rendez-vous, on a des rebondissements, des découvertes, mais aussi toujours de l'humour à travers des dialogues assez drôles (aaah Simon ♥).
Quant à la fin, elle donne très envie de connaître la suite !


Pour ce qui est des personnages, dans les 3 premiers tomes, je n'étais pas vraiment fan de Jace et Clary, même si j'aimais bien le sarcasme de Jace, je trouvais que ces deux personnages étaient assez ennuyeux (désolée à tous les fans de la première heure de Jace et Clary). En revanche, j'adorais totalement les personnages secondaires, en particulier Simon, mon petit chouchou. Ce tome-ci n'a pas fait exception, j'ai de nouveau adoré tous les personnages secondaires, je regrette qu'on en ait pas suffisamment vu certains. Toutefois, je n'ai pas trop aimé ce que l'auteure a fait de la vie amoureuse de Simon. Il n'empêche qu'encore une fois, j'ai trouvé que les personnages secondaires (même le petit nouveau, Jordan) surpassaient les deux héros principaux. Quoique j'exagère un peu, j'ai trouvé Clary plus attachante et beaucoup moins ennuyeuse, ce qui est une sacrée amélioration.

Mais, et là c'est un grand MAIS.

Il y a DEUX CHOSES qui m'ont en grande partie gâchée ma lecture. Non parce que jusque là, j'ai plutôt dit pas mal de bonnes choses à propos de ce tome 4.

1) les romances. Je ne suis pas contre une romance dans un roman, d'ailleurs, j'aime plutôt ça en fait. Mais là... L'auteure a mis de la romance partout, à tire-larigot. À plusieurs reprises ça m'a agacée parce que souvent ça n'avait aucun intérêt. Pourquoi est-ce que l'auteure s'est sentie obligée de coller des romances à tout le monde SANS EXCEPTION ? En plus elle crée des embrouilles barbantes et inutiles. Je veux bien qu'il y ait un peu de romance, mais là, j'ai vraiment eu l'impression que l'auteure s'était forcée. Et parfois, elle sortait des querelles idiotes, ou des questionnements sentimentaux à des moments inopportuns. La moitié du livre dégouline d'embrouilles amoureuses qui n'ont pas arrêté de me faire grincer des dents. Je pense que je n'ai jamais passé autant de temps à lever les yeux au ciel. Je me souviens qu'il y avait de la romance dans les tomes précédents, mais dans mon souvenir, elle n'était pas aussi énervante.


Pourtant tout commençait bien. Pour une fois, j'étais disposée à apprécier Jace et Clary car j'ai rapidement aimé leur romance. Je trouvais même que Jace et Clary formaient un couple très mignon. Maintenant qu'il n'y a plus le problème de la consanguinité, on est en droit de se dire qu'ils vont pouvoir vivre pleinement leur amour, et dans un premier temps, c'était vraiment adorable. Pratiquement toutes leurs scènes à propos de leurs sentiments / de leur amour étaient touchantes. Et c'est là qu'on en vient à mon petit 2) Jace.

Si j'ai trouvé leur amour touchant, et Clary plutôt agréable, Jace ne m'avait jamais autant agacée. Bon sang ! J'étais sensée compatir pour lui, et pourtant, j'avais envie de le secouer et de le gifler les trois quarts du temps. Entre les « Je t'aime comme un fou, comme un soldat, comme une star de cinéma », « Je ne te mérite pas », « Je ne veux pas être avec toi mais je ne veux pas que tu me quittes », « Je t'évite comme la peste mais le prends pas mal, c'est parce que je t'aime » etc...

Pitié !

Ça ne s'arrête pas là, mais je ne veux pas risquer de spoiler, ou de m'énerver à nouveau. Oui, ça m'a gâché ma lecture presque au point de me mettre en colère, car Jace est agaçant jusqu'à la fin. J'espère que ça s'arrangera dans le prochain tome, car je ne suis pas sûre de pouvoir tolérer ça pendant encore deux tomes (surtout quand on connaît l'épaisseur du tome 6).

En conclusion, ça aurait dû être une excellente lecture, l'univers est super, l'histoire prenante, les personnages secondaires géniaux, la romance entre les deux héros touchante. Mais les embrouilles amoureuses que l'auteure a voulu mettre à tout bout de champ et Jace le tête-à-claques (c'est un terme assez gentil, mais je me suis promis de toujours rester polie dans mes chroniquesont gâché une partie de mon plaisir, puisque ce sont des défauts que l'on retrouve tout au long du bouquin. C'est vraiment dommage. Ça ne m'empêchera pas de lire la suite, car même si je suis restée longtemps sur ces deux gros points noirs, ma lecture a été agréable grâce à tout le reste.


Infos
• Il s'agit du 4e tome de la saga « The Mortal Instruments », il est précédé de La Cité des Ténèbres (1), La Cité des Cendres (2), La Cité de Verre (3) et suivi de La Cité des Âmes Perdues (5), La Cité du Feu Sacré (6)
• Une trilogie préquelle se situant avant cette saga est sortie chez Pocket Jeunesse « The Mortal Instruments – Les origines » : L'Ange mécanique (1), Le Prince mécanique (2), La Princesse mécanique (3)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire