samedi 2 mai 2015

La fille qui ne croyait pas aux miracles - Wendy Wunder


Titre VO : The Probability of Miracles
Titre VF : La fille qui ne croyait pas aux miracles
Auteur : Wendy Wunder
Sortie : le 24 septembre 2014 (chez Le Livre de Poche jeunesse)
Pages : 376

Résumé
Cameron a 17 ans. Atteinte d’un cancer, elle est persuadée qu’elle va mourir avant ses 18 ans. Déterminée à la sauver, sa mère l’embarque dans un road-trip en direction de Promise, une ville magique réputée pour ses miracles. Résignée, Cameron ne croit pas plus à une possible rémission qu’aux superstitions ridicules de sa mère, mais se laisse tout de même entraîner dans cette aventure. Arrivées à destination, elles sont vite témoins d’événements inhabituels : les pissenlits deviennent pourpres, on aperçoit des flamants roses au large de l’Atlantique et Cameron retrouve une mystérieuse enveloppe contenant une liste de choses à faire avant de mourir… Aidée par Asher, un garçon non moins mystérieux, Cam exécute peu à peu chaque point de la liste et apprend à croire en elle, en l’amour, et même… aux miracles.

Mon avis
Je ressors un peu mitigée de ma lecture. Pendant la première moitié du roman, j'ai eu énormément de mal à entrer dans l'histoire, j'ai même songé à abandonner ma lecture. Ce qui m'a permis de continuer, c'est l'écriture fluide de l'auteure.

L'héroïne, Cam, m'a tout d'abord tapée sur les nerfs. C'est très compréhensible qu'elle perde espoir, qu'elle soit persuadée qu'elle va forcément mourir, et qu'elle ne veuille plus tenter quoi que ce soit. Je trouve ça même assez logique. Mais d'un certain côté, je l'ai trouvée insupportable, comme si elle n'en avait rien à faire des autres. Sa mère fait tout ce qu'elle peut pour pouvoir la sauver, et elle m'a presque donnée l'impression qu'elle la méprisait. Alors je ne sais pas, peut-être que j'ai simplement du mal à me mettre à sa place, mais en tout cas, j'ai eu du mal à ressentir de la peine pour elle, tellement elle était peu agréable. Dans le même registre, j'avais beaucoup plus sympathisé avec Hazel de Nos étoiles contraires, qui était résignée sans pour autant s'apitoyer ou faire de la peine à sa famille, ou encore avec Tessa de Je veux vivre. Je n'aime pas vraiment comparer des livres entre eux de cette manière, mais là je n'ai pas pu m'en empêcher car l'héroïne, bien qu'elle traverse quelque chose de difficile n'est pas touchante, et c'est dommage.

En revanche, pour ce qui est des autres personnages, je les ai tous beaucoup aimés, que ce soit la mère, Perry, Asher, Lily, ou même la grand-mère. Je les ai trouvé nettement plus touchants que Cam. J'ai particulièrement apprécié la petite sœur, Perry. Par contre, j'aurais bien aimé que les autres personnages soient un peu plus approfondis.

Pour en revenir à Cam, dans la deuxième partie, j'ai quand même fini par sympathiser avec elle. Elle évolue, heureusement, et devient plus supportable. Elle a même réussi à me toucher à de rares occasions au final, ce qui n'était vraiment pas gagné au début de ma lecture.

Finalement, le style de l'auteure m'a transporté, et j'ai réussi à entrer dans l'histoire. J'ai dévoré les 100-150 dernières pages très rapidement sans m'arrêter. En conclusion, j'aurais sans doute mieux apprécié ma lecture, si l'héroïne ne m'avait pas tapée sur les nerfs. L'histoire reste plutôt plaisante et prenante, et je suis persuadée que certains sauront mieux que moi apprécier ce roman.
J'ajoute une petite note sur la couverture, que je préfère à celle du grand format, et qui de plus, correspond mieux à l'esprit du livre.



Infos
• Il s'agit d'un one-shot

4 commentaires:

  1. J'ai du mal à lire un livre en entier avec une héroïne qui me "tape sur les nerfs", je ne suis pas sure que j'aurais fait comme toi, et lu le livre jusqu'au bout

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'aime pas ne pas lire un livre jusqu'au bout,et le style était quand même assez fluide. Ça s'est tout de même un peu arrangé, heureusement ^^.

      Supprimer
  2. J'aime énormément lire sur la maladie, c'est un thème extrêmement intéressant en littérature je trouve. Pourtant, ce livre (comme je veux vivre) ne m'attirent pas du tout. J'ai l'impression que ce ne sera que bourré de clichés pas possible... Je pense aussi que j'abandonnerai très vite xD Je n'aurais pas comme toi l'envie de me forcer pour ce genre là ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien ce sujet, mais occasionnellement.
      J'avais pourtant beaucoup aimé "Je veux vivre", l'héroïne est différente, et est plus attachante (j'ai d'ailleurs posté mon avis dessus si ça t'intéresse ^^). Je dois tout de même avouer que dans le genre, c'est Hazel de "Nos étoiles contraires" ma préférée :).

      Supprimer