vendredi 13 mars 2015

Loup, y es-tu ? - Henri Courtade


Titre : Loup, y es-tu ?
Auteur : Henri Courtade
Sortie : le 3 janvier 2013 (chez Folio SF, en poche)
Pages : 388

Résumé :
Et si les personnages maléfiques des contes de notre enfance existaient réellement ? Sans doute ces créatures vampiriseraient-elles notre planète. Elles seraient de tous les génocides, manipuleraient les plus grands dictateurs... Tapies dans l'ombre de Hitler ou sous le feu des projecteurs des plateaux de télévision, elles tiendraient entre leurs mains expertes le devenir de l'humanité. Sinistre tableau ! Si de tels monstres vivaient, il serait à souhaiter que leur alter ego bienfaisant existe également ; qu'en ce début de XXIe siècle ces personnages merveilleux s'éveillent et décident de se battre. Et alors... qui sait de quel côté la balance pencherait ?

Mon avis :
Je suis un peu mitigée. Globalement, j'ai trouvé la lecture intéressante. Mais je n'ai pas forcément aimé (ni détesté d'ailleurs). Disons que j'ai apprécié certaines choses, et d'autres non. Je pense également que je suis un peu passée à côté.

Pour commencer par le positif, j'ai beaucoup aimé la plume de l'auteur. Elle est fluide et agréable, et c'est en grande partie ce qui m'a aidé à terminer le livre. J'ai bien aimé aussi le fait de mêler le récit à l'Histoire, de retrouver les princesses (ou les méchantes) des contes de fée dans le monde moderne.

Je regrette qu'il n'y ait pas eu un peu plus de magie, les quelques bribes qu'il y a eu n'étaient pas forcément très bien exploitées. J'ai trouvé de plus qu'il y avait des manques de cohérence, notamment du côté des héroïnes. À plusieurs reprises je me suis demandée « Mais comment elle peut ne pas se poser de questions ? ». Parfois, ça pouvait être logique, mais d'autres fois ça me paraissait assez tiré par les cheveux. Pourtant, à l'inverse, pour tout ce qui collait à la partie Histoire, ou pour les flash-backs, j'ai trouvé que c'était particulièrement bien fait. C'est assez déroutant que certains aspects soient aussi bien réussis, et d'autres ratés selon moi.

Aussi, même si j'ai été contente de retrouver les princesses de contes de fée, je ne les ai pas vraiment appréciées, et c'est un aspect qui m'a beaucoup dérangée. Quand je lis un livre, pour moi, c'est vraiment important de s'identifier aux personnages, de s'attacher à eux, de les comprendre, ou d'être fasciné par eux. Car on peut très bien haïr un personnage, et pourtant être fasciné par lui. Or là, je ne les ai pas trouvé attachantes, ni même intéressantes, mais fades. Qu'elles meurent ou pas m'était presque égal.

À l'inverse, mon intérêt a été beaucoup plus éveillé par les personnages secondaires ou les méchants, comme les nains, le Traqueur, le Loup, et particulièrement la Méchante Reine (ou comme elle est appelée ici, Marylin Von Sydow). J'ai l'impression que quelque soit le support dans laquelle je la trouve, la Méchante Reine est toujours un personnage fascinant.

Pour conclure, ce n'est pas une lecture exempt de défauts, mais malgré mon avis mitigé, je l'ai tout de même apprécié, et je ne regrette pas de l'avoir lu. Je ne la déconseille pas, car je ne doute pas que beaucoup sauront l'apprécier mieux que moi. Et je dois avouer que j'ai particulièrement aimé les dernières pages.


Infos :
C'est un one-shot

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire