mardi 1 juillet 2014

Au Bois Dormant - Christine Féret-Fleury



Titre : Au Bois Dormant
Auteur : Christine Féret-Fleury
Sortie : le 11 juin 2014 (chez Black Moon)
Pages : 352


Résumé
On l'appelle le Rouet. En référence au « rouet » sur la pointe duquel la Belle au Bois Dormant se pique le doigt dans le conte de Perrault. Car le Rouet est un tueur en série, un criminel qui traque ses victimes dès leur naissance, promettant à leurs parents qu'il leur dérobera la vie le jour de leur seizième anniversaire. Ariane aura seize ans dans quelques mois. Elle décide de s'enfuir plutôt que d'attendre cette mort annoncée. En chemin, elle rencontre Lara, une jeune fille qui lui ressemble comme une sœur. Mais un terrible accident emporte Lara. Elle aurait eu ses seize ans quelques jours plus tard. Dans la précipitation des événements, on confond Ariane et Lara. Et si changer d'identité était la solution pour échapper au tueur ? Ariane décide de se faire passer pour la défunte et continue sa fuite. Mais le tueur est bien plus proche qu'elle ne le croit...

Mon avis
Je ne sais pas trop comment décrire mon ressenti face à cette lecture. Tout d'abord, j'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire, je me sentais assez distante par rapport aux personnages, mais progressivement, j'ai suivi, et finalement j'ai réussi à me laisser embarquer. Si certains s'attendent à une réécriture de La Belle au Bois Dormant, ce n'est pas vraiment le cas. Les bases sont reprises, mais le tueur se contente de s'inspirer essentiellement du conte.

S'il y a une chose qui m'a marquée dans ce roman, c'est l'ambiance oppressante quasi-omniprésente. Ariane est traquée, tout le temps, et j'avais l'impression d'être traquée avec elle, je ressentais sa paranoïa et sa peur. Plus j'avançais, et plus je voulais voir le Rouet. J'étais dans une attente permanente, tout comme Ariane. Il ne se passe pas énormément de choses, pourtant j'ai bien aimé suivre Ariane et l'enquête, petit à petit.

En effet, nous n'avons pas seulement droit au point de vue d'Ariane, nous suivons également l'enquête à travers Jude, que j'ai plutôt apprécié comme personnage. Je pense tout de même que les personnages auraient mérité d'être un peu plus approfondis. Ensuite, le narrateur est omniscient, donc on alterne les points de vue entre Jude, Ariane, quelques fois avec le tueur lui-même, et ça m'a bien plu.

Cependant, les dernières pages ne m'ont pas satisfaite. Je suis pratiquement restée de marbre. Peut-être que ça vient seulement de moi, c'est juste qu'avec toute la pression qui pesait durant tout le roman, je m'attendais à une fin un peu plus... percutante. Alors que là je me suis presque dit « Tout ça pour ça ». Bizarrement je n'ai pas pas eu la même impression de surprise que beaucoup d'autres ont eu. Sans doute parce qu' avant de connaître le coupable, on ne l'a pas vu dans le livre, du coup je ne vois pas en quoi c'est stupéfiant qu'il s'agisse d'un inconnu, ou alors je suis passée à côté de quelque chose.
Enfin, lorsqu'on découvre où se trouve le tueur, on peut tout de même voir à quel point il est dérangé. Ça m'a d'ailleurs rappelé la série « Esprits Criminels » (j'aime bien cette série, donc c'est un compliment ^^).

J'ai aussi beaucoup aimé le style de l'auteure. Au fil de ma lecture, j'avais de plus en plus de mal à lâcher le livre. En conclusion, malgré quelques défauts, j'ai passé un très bon moment, et j'ai adoré suivre cette histoire.


Infos
• C'est un one-shot

1 commentaire: